Realm of the Mad God : test

Realm of the Mad God, ce jeu au nom barbare à rallonge vient de sortir sur Steam. Une sortie plus ou moins discrète qui a attiré son lot de joueurs même si le jeu existait depuis un bout de temps sur le web (à jouer par navigateur).

C’est un MMORPG Free-to-Play orienté action et coop, le tout dans un style old-school et des graphismes 8-bit. Mais laissez-moi développer et expliquer chaque terme de cette courte description trop peu aguicheuse.

Le jeu

Tout d’abord il faut comprendre que Realm of the Mad god n’est pas comparable à d’autres jeux. En effet cet OVNI est une sorte de croisement entre RPG et shooter. On incarne un petit personnage de 10 pixels de haut et 3 de large auquel il faudra faire gagner des levels, comme dans tout MMO qui se respecte. Le lvl 20 est le niveau maximum et à partir de ce niveau le but est d’engranger des »fames« , une sorte de monnaie du jeu qui vous permettra d’acheter tout types d’objets. Là où ça se corse c’est que toute mort est définitive : lorsque vous mourrez vous perdez votre personnage (faut pas pleurer).

Au début on commence avec une classe : le mage. Puis arrivé à un certain niveau vous débloquez une autre classe : l’archer. Et ainsi de suite jusqu’à débloquer les 13 classes disponibles. Un système qui permet une diversité des classes In-Game mais qui vous permet aussi de tester toutes les classes et de savoir laquelle vous correspond le mieux (choisis ta Barbie). Cela donne aussi un autre objectif au joueur.

Les 13 classes du jeu

Dès qu’on a choisi sa classe et créé son perso il faut accomplir toute une suite de quête qui consistent à tuer des boss de plus en plus puissants. Alors au début c’est facile, on peut y aller tout seul, la bouche en coeur. Mais après, une fois que vous êtes assez forts, il ne vaut mieux pas se frotter tout seul à ces mobs.

Gameplay

Realm of the Mad God a un gameplay très différent des MMORPG classiques. Vous vous déplacez en ZQSD et vous tirez avec le clic-droit de la souris, c’est tout. Vous pouvez déclencher votre aptitude spéciale de classe à l’aide de la barre espace. Chaque perso dispose d’un inventaire de 8 slots, dans lesquels il est possible de stocker tout types de potions utilisables au cliq ou grâce à des raccourcis claviers.

Bref, un gameplay très basique mais très nerveux. On est sans cesse en mouvement, que ce soit pour aller à un endroit de la map ou pour tenter d’esquiver les attaques des mobs. Même si certaines fois bouger s’avère être une mauvaise stratégie : lorsqu’on est 85 contre un boss par exemple. Alors c’est drôle par ce que tout le monde se concentre en un petit point et ça balance du sort à tour de bras, ça heal en masse, un vrai beau bordel digne des plus grandes instances dans WoW (oui monsieur).

Un petit boss du monde normal

Un autre aspect intéressant est la téléportation : on peut se téléporter à tout moment sur un joueur à condition qu’il soit dans le même monde que vous. On voyage alors plus vite dans le monde et il est possible de rejoindre ses compagnons d’armes pour poutrer du sumo obèse (c’est un mob qui existe : « Ent l’Ancient » je crois) à tout moment.

Serveurs et mondes

Vous pouvez choisir votre serveur (EU West, EU East, Us Est, …) et changer à tout moment. Chaque serveur dispose d’un certain nombre de mondes (6 en moyenne) selon le nombre de joueurs connectés et chaque monde peut accueillir jusqu’à 85 joueurs.

Lorsque vous entrez sur un serveur vous apparaissez dans le Nexus, un endroit où sont situés les portes menant vers les différents mondes. Une fois que vous êtes dans un monde vous pouvez revenir au nexus à tout instant, même en plein milieu d’un combat, en cliquant sur le petit bouton en forme de temple.

Dans tous les mondes on trouve des donjons, des portes apparaissent lorsqu’on tue un certain boss. On passe cette porte pour aller dézinguer d’autre mobs dans un donjon avec un boss final. En général c’est plutôt marrant car on se retrouve à 30 minimum dans des petites salles … mais tout le monde ne franchit pas la sortie.

En plus des donjons, des évènements sont générés automatiquement sur les mondes. La terre se met à trembler (votre écran plutôt) et vous vous retrouvez avec tous les autres joueurs du monde à combattre un boss épique. Ce type d’évènements est plutôt fréquent (en 6 heures de jeu je m’y suis retrouvé deux fois) et pratique pour souder la communauté. J’ai vu beaucoup de MMO perdre leur communauté par l’absence d’évènements.

On peut dire que les serveurs et les mondes sont très actifs. Mais est-ce que ça va durer ? Cette activité n’est peut-être que le fruit de l’arrivée du jeu sur Steam, l’engouement pour ce MMORPG pourrait disparaître si les évènements ne viennent pas à se diversifier. Mais ne soyons pas pessimistes car pour l’instant je n’ai même pas exploité la moitié du jeu.

Monnaies, troc et coffre

Enfin il ne faut pas oublier la monnaie du jeu : le « fame ». Comme je le disais plus haut, c’est à partir du niveau maximum (lvl. 20) que vous gagnez des « fames » au lieu d’expérience. Certes vous gagnez un peu de cette monnaie entre le lvl. 1 et 20 mais en moindre quantité. Les « fames » servent à acheter des potions spéciales (défense, attaque) ou des amulettes. Vous pouvez aussi créer votre guilde (1 000 fames) grâce à cette monnaie In-Game.

Mais comme dans chaque Free-to-Play tout n’est pas gratuit. Il existe une autre monnaie appelée le « Realm Gold » qui permet d’acheter quelques petites choses comme une teinture spéciale pour vos vêtements ou un animal de compagnie, et aussi quelques potions spéciales mais qui n’avantagent pas beaucoup plus que celles que l’on peut acheter avec des « fames ». On obtient cette monnaie en payant de l’argent véritable (en $). Le « Realm Gold » permet également de débloquer d’autres coffres.

Car au début un coffre est mis à votre disposition (accessible via une porte depuis le Nexus) afin d’y entreposer votre stuff. Ce coffre est accessible par tous vos persos. Cela signifie que si votre personnage meurt mais que vous aviez mis du stuff dans le coffre, le stuff sera accessible par votre nouveau personnage fraîchement créé.

 

Realm of the Mad Gold est un jeu très original, que l’on classe difficilement dans la case MMORPG. Un jeu qui peut rebuter les joueurs par son aspect graphique 8-bit et une incompréhension de l’interface lorsqu’on débute. Mais Realm of the Mad God tire en fait l’essence du MMORPG et ne garde que l’essentiel pour en faire un jeu simple en apparence mais extrêmement addictif, sympathique et excellent quand on y joue.

Next post →

1 Comment

  1. Les Event ne sont pas généré aléatoirement il sont activer lorsque les joueur on battent un certain type de Boss qui correspond d’ailleurs au nom du monde =)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × cinq =